Culturelles

16 octobre 2019

Succès pour la deuxième édition du Festival de films de la Montérégie

Succès pour la deuxième édition du Festival de films de la Montérégie

Le vendredi 11 octobre dernier, se tenait, à la salle Georges-Codling de Sorel-Tracy, la deuxième édition de la finale du Festival de Films de la Montérégie. 10 courts-métrages ont été présentés devant public et jury sur un écran géant. Lors de cette soirée, trois juges ont eu la lourde tâche d’évaluer les films et de déterminer le récipiendaire du meilleur film. Le jury était composé de Jules Falardeau, réalisateur de grand talent, Geneviève Dulude-De Celles, réalisatrice du film Une Colonie, ainsi que Kevin Laforest, critique de cinéma pour extrabeurre.com. C’est le film Fuck les gars, du réalisateur Anthony Coveney qui a reçu la palme d’or. Ce dernier s’est mérité un trophée et son nom sera gravé sur la coupe officielle du festival qui se promènera de projection en projection à partir de l’été 2020. Un trophée fut également remis pour le film Super-Québec des réalisateurs Les 4 BOYZ qui a remporté le vote du public dans la catégorie coup de cœur. Lors de la délibération des juges, l’humoriste Marylène Gendron fut invitée à offrir une courte performance sur la scène afin de divertir les cinéphiles, présents en grand nombre. «Nous avons la chance d’avoir un jury exceptionnel de gens ayant de grandes compétences dans le domaine de la vidéo. Pour sa deuxième année, le festival est passé à un autre niveau, nous sommes convaincu plus que jamais que ce festival a un très grand avenir.» explique François Forget, président du festival. L’édition 2019 fût un grand succès, ayant fait de nouveaux adeptes dans 6 municipalités lors des projections, soit Sorel-Tracy, Ste-Madeleine, Saint-Jean-sur-Richelieu, Huntingdon, Saint-Denis-sur-Richelieu et Beloeil. Le festival qui a été transformé en OBNL en début d’année, désire poursuivre sa vocation et permettre une plus grande diffusion des courts-métrages à un large public en plus de dynamiser l’offre culturelle de la région. Le festival est produit conjointement par la compagnie Kaméléon Productions, IPIX.tv et High5. Ces trois entreprises seront à nouveaux associés pour l’édition 2020.

14 octobre 2019

Un artiste Innumilitant et talentueux à Mont-Saint-Hilaire

Un artiste Innumilitant et talentueux à Mont-Saint-Hilaire

Dans le cadre de la 3e édition de la série de spectacles « Découverte autochtone », La Maison amérindienne et Diffusions de la coulisse accueillent le samedi 19 octobre à 20h,à La Maison amérindienne l’auteur-compositeur-interprète Mike Paul de la nation Innu. Originaire de Mashteuiatsh au Lac Saint-Jean, Mike Paul transporte son auditoire dans un univers contemporain et authentique avec son folk chanté tant en Innu-aimun, en français qu’en anglais. Riche en émotions, sa musique vibre au rythme de la Terre-Mère et des êtres qui l’habitent. Artiste militant pour l’environnement et pour l’autodétermination des premiers peuples, sa voix soufflée par le vent du nord et l’écho de son tambour nous fait découvrir une culture millénaire d’un peuple nomade de chasseurs-cueilleurs. Ce spectacle sera le premierde la 3e édition de la série « Découverte autochtone » et c’est l’occasion rêvé d’écouter ce qui se fait dans le monde musical autochtone d’ici en venant célébrer l’arrivée de l’automne. Ce spectacle est rendu possible grâce à la précieuse collaboration de Patrimoine canadien. Les billets au coût de 23 $ sont disponibles à La Maison amérindienne. Il vous est possible de payer par carte de crédit, carte débit ou en argent comptant. Les places étant limitées, communiquez avec La Maison amérindienne dès maintenant par téléphone au (450) 464-2500 ou par courriel à info@maisonamerindienne.com. La Maison amérindienne est située au 510, Montée des Trente à Mont-Saint-Hilaire eta pour mission de favoriser les échanges, le partage et le rapprochement des peuples par le biais d’activités muséales, environnementales et gastronomiques mettant de l’avant le savoir et savoir-faire autochtone.  

11 octobre 2019

La harpiste M’Michèle en concert à la maison de la culture Villebon de Beloeil

La harpiste M’Michèle en concert  à la maison de la culture Villebon de Beloeil

La harpiste M’Michèle viendra présenter un concert intime à la maison de la culture Villebon le vendredi 18 octobre prochain à 20 h. M’Michèle, alias Marie-Michèle Beausoleil, est une compositrice originaire de Montréal dont la musique voyage à travers le globe. Passionnée par la dualité des éléments et l’équilibre surprenant qui se crée entre les différents pôles de l’humain, elle allie l’échantillonnage électronique à la harpe pour tenter de concevoir un tissu de textures colorées, opposées et complémentaires. Elle tente d’explorer et de mélanger différents styles musicaux durant son parcours, notamment le jazz, l’impressionnisme classique, l’électronique et la musique populaire. Réservez vos places via la billetterie de la maison de la culture Villebon soit en ligne, en personne ou par téléphone. Spectacle au coût de 3 $ pour les détenteurs de la carte Accès Beloeil et de 5 $ pour les non-détenteurs de la carte. Infos : loisirsculture.beloeil.ca/evenements | 450 467-2835, poste 2914

10 septembre 2019

Une série de peintures contemporaines créée en tandem par les artistes peintre Eric J. HUGHES & Patrice DUFOUR

Une série de peintures contemporaines créée en tandem par les artistes peintre Eric J. HUGHES & Patrice DUFOUR

Une exposition des artistes peintres Eric J. Hughes & Patrice Dufour aura lieu du 13 septembre au 20 octobre prochains à l’Art[O], la COOP créative située dans le vieux St-Jean. Voici une chance de découvrir leur production en tandem des trente derniers mois, pour les amoureux des arts visuels et le grand public. Leur modus operandi artistique relève de l’expérience unique car ils cosignent leurs œuvres. UN TANDEM CRÉATIF POUR UNE TROISIÈME VOIE Les deux artistes peintres sont chevronnés, orientés sur une approche contemporaine et abstraite. Après leur rencontre en 2015, touchés par leur parcours artistique respectif et un élan créatif commun, ils sont devenus amis. De cette amitié est né l’idée de collaborer, de conjuguer leurs talents en explorant une troisième voie. Dans un premier temps créer à quatre mains fut un défi à la hauteur de leur potentiel, le résultat en est époustouflant. LA COULEUR DE LA MUSIQUESi la nature est une inspiration pour les deux artistes, la musique quant à elle détient une place d’exception. En effet, Éric J. Hughes est atteint d’une forme de synesthésie, il associe les sons et les couleurs. Ce qui permet une approche artistique inédite offrant aux spectateurs des symphonie de couleurs vibrantes. ‘’ Je perçois les sons en plage de couleurs. Lorsque je peins, j’agis comme un catalyseur me laissant emporter par le rythme de la musique et ma peinture s’anime’’. Eric J. Hughes Le résultat n’en est que plus puissant. Combiné avec les généreuses textures appliquées par Patrice Dufour, les couleurs résonnent, le rythme est incarné en nuances qui palpitent, les textures soutiennent la vibration des couleurs. Toute une expérience pour ceux qui ont la chance de voir les œuvres in situ. POUR EN SAVOIR PLUS SUR LES DEUX ARTISTESEric J. Hughes www.ericjhughes.com Patrice Dufour www.patricedufour.com

16 octobre 2019

PREMIER SPECTACLE DES FINISSANTS DE L’ÉCOLE DE THÉÂTRE

PREMIER SPECTACLE DES FINISSANTS DE L’ÉCOLE DE THÉÂTRE

– L’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe est heureuse de vous convier aupremier spectacle de la saison 2019-2020, Les Bas-fonds, de Maxime Gorki, dans une traduction de René Gingras et unemise en scène de Charles Dauphinais.Cette pièce russe écrite en 1902 donne la parole aux plus démunis. Dans son œuvre, l’auteur, Maxime Gorki, met en scènela misère de la Russie et brosse ici le portrait d’une société qui aspire à la liberté. Kostyliov transformé une cave en asilepour tous les rebus de la société. Une faune de personnages hauts en couleur s’y retrouvent et tentent de survivre. Quandon a tout perdu, qu’est-ce qui reste?« Il faut bien vivre. Il faut bien vivre quelque part! Non? Il n’y a pas de place... Rien. Il n’y a rien. Unhomme, c'est tout seul... Ça se résume à ça... Pas de secours. Aucune aide. Tout seul. » KleshtchLors de sa création, ce texte a rendu son auteur célèbre dans le monde entier. Si Tolstoï et Dostoïevski figurent parmi lesplus grands auteurs russes, ils n’auraient pourtant jamais pu imaginer atteindre une célébrité semblable à celle qu’acquîtMaxime Gorki de son vivant. Considéré comme un des fondateurs du réalisme socialiste, il incarne les révoltes, lesespoirs et les errements de son époque.Charles Dauphinais signe la mise en scène de ce spectacle. Diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en 2008, ila plus d’une quarantaine de mises en scène à son actif. Pour la télévision, il a dirigé quelques épisodes du sitcomMadame Lebrun ainsi que le Gala ARTIS 2017. C’est la première fois qu’il travaille avec des finissant.e.s de l’École dethéâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe.Représentations : du vendredi 18 au jeudi 24 octobre 2019, du mardi au jeudi à 19 h, les vendredi et samedi à20 h, et le dimanche à 16 h (relâche le lundi), à la salle Léon-Ringuet du Cégep deSaint-Hyacinthe – 3000, avenue Boullé.Réservations : Pour les représentations au Cégep de Saint-Hyacinthe :450 773-6800 ou 514 875-4445 (Rive-Sud et Montréal), poste 2408OURéservations en ligneTarif : 10 $ (5 $ sur présentation de la carte d’étudiant)

14 octobre 2019

Ne manquez pas l’événement annuel Cassoulet amérindien !

Ne manquez pas l’événement annuel Cassoulet amérindien !

Avec l’arrivée de l’automne, La Maison amérindienne vous convie le samedi 19 octobre à 17 h 30 à venir déguster son fameux cassoulet préparé par le chef invité, Philippe Hamelin, de l’excellent restaurant Le Jozéphil ! Cette année encore, La Maison amérindienne récidive avec sa formule souper-spectacle en accueillant l’auteur-compositeur-interprèteinnu Mike Paul quifera vibrer les convives au rythme de la Terre-Mère. Cet événement annuel permet d’apprécier l’apport des cultures autochtones à l’alimentation contemporaine. En effet, depuis la nuit des temps, les Premières Nations faisaient mijoter les haricots dans des récipients de terre avec du canard et du gras, bien avant l’arrivée des européens, ce qui fait de ce plat, l’ancêtre du fameux cassoulet français. Pour accompagner ce plat aux parfums et aux saveurs uniques, les invités seront accueillis par un cocktail amérindien à base de cidre et d’érable, ils dégusteront le potage iroquois à la citrouille de La Maison amérindienne et comme dessert, tout en assistant au spectacle de Mike Paul, ils se délecteront de la fameuse tarte au sucre sans croûte, accompagnée de son coulis de baies sauvages. Le coût de cette soirée festive est de 60 $ et comprend le cocktail, le repas 3 services, le spectacle, les taxes et le service. Les places étant limitées, il est nécessaire de réserver le plus rapidement possible par téléphone au (450) 464-2500 ou par courriel à info@maisonamerindienne.com.  

11 octobre 2019

PREMIER SPECTACLE DES FINISSANTS DE L’ÉCOLE DE THÉÂTRE

PREMIER SPECTACLE DES FINISSANTS DE L’ÉCOLE DE THÉÂTRE

– L’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe est heureuse de vous convier aupremier spectacle de la saison 2019-2020, Les Bas-fonds, de Maxime Gorki, dans une traduction de René Gingras et unemise en scène de Charles Dauphinais.Cette pièce russe écrite en 1902 donne la parole aux plus démunis. Dans son œuvre, l’auteur, Maxime Gorki, met en scènela misère de la Russie et brosse ici le portrait d’une société qui aspire à la liberté. Kostyliov transformé une cave en asilepour tous les rebus de la société. Une faune de personnages hauts en couleur s’y retrouvent et tentent de survivre. Quandon a tout perdu, qu’est-ce qui reste?« Il faut bien vivre. Il faut bien vivre quelque part! Non? Il n’y a pas de place... Rien. Il n’y a rien. Unhomme, c'est tout seul... Ça se résume à ça... Pas de secours. Aucune aide. Tout seul. » KleshtchLors de sa création, ce texte a rendu son auteur célèbre dans le monde entier. Si Tolstoï et Dostoïevski figurent parmi lesplus grands auteurs russes, ils n’auraient pourtant jamais pu imaginer atteindre une célébrité semblable à celle qu’acquîtMaxime Gorki de son vivant. Considéré comme un des fondateurs du réalisme socialiste, il incarne les révoltes, lesespoirs et les errements de son époque.Charles Dauphinais signe la mise en scène de ce spectacle. Diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en 2008, ila plus d’une quarantaine de mises en scène à son actif. Pour la télévision, il a dirigé quelques épisodes du sitcomMadame Lebrun ainsi que le Gala ARTIS 2017. C’est la première fois qu’il travaille avec des finissant.e.s de l’École dethéâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe.Représentations : du vendredi 18 au jeudi 24 octobre 2019, du mardi au jeudi à 19 h, les vendredi et samedi à20 h, et le dimanche à 16 h (relâche le lundi), à la salle Léon-Ringuet du Cégep deSaint-Hyacinthe – 3000, avenue Boullé.Réservations : Pour les représentations au Cégep de Saint-Hyacinthe :450 773-6800 ou 514 875-4445 (Rive-Sud et Montréal), poste 2408OURéservations en ligneTarif : 10 $ (5 $ sur présentation de la carte d’étudiant)

10 septembre 2019

Inscription aux Francouvertes

Inscription aux Francouvertes

Voici venu le temps pour les auteur.e.s-compositeurs.trices-interprètes de la francophonie canadienne de plonger dans l’aventure des Francouvertes, en solo ou en groupe! Le concours-vitrine qui a vu naître tant de carrières ouvre sa période de dépôt de candidatures jusqu’au 23 octobre. Pour faire le grand saut et courir la chance de participer à l’un des meilleurs tremplins offerts aux artistes émergents de tous horizons musicaux, rien de plus simple : il suffit de s’inscrire ici même et de soumettre tous les éléments nécessaires, soit trois chansons, textes, photos, vidéo (facultatif) et autres. L’équipe des Francouvertes est heureuse d’annoncer que Laurence Nerbonne et Émile Bilodeau seront les porte-paroles de cette 24e édition. Leurs couleurs uniques reflètent l’ouverture musicale recherchée par Les Francouvertes pour la prochaine cuvée. Présentées du 17 février au 4 mai 2020 par notre fidèle partenaire SiriusXM, Les Francouvertes offriront à nouveau à 21 artistes et formations d’expression française une vitrine d’exception et la chance de remporter de nombreux prix, dont la bourse SiriusXM de 10 000 $. Les mots-clics de notre événement sont : diversité, ouverture musicale et qualité. Rock, Reggae, électro, pop, rap, folk, voire inclassables, tes chansons méritent d’être entendues? N’attends plus : plonge et inscris-toi! Un passage aux Francouvertes te permettra de faire découvrir tes compositions originales à un public amateur de nouveautés, aux médias et à plusieurs représentant.e.s de l’industrie. Tu y vivras une expérience enrichissante en rencontres artistiques et professionnelles et tu courras la chance de remporter des bourses, des heures de studio, du soutien promotionnel et professionnel, des spectacles rémunérés chez des diffuseurs reconnus et des prestations dans le cadre d’événements majeurs. De plus, tous les participant.e.s repartiront avec une vidéo professionnelle tournée lors de leurs prestations au sympathique Lion d’Or. Assure-toi d’être admissible en consultant les règlements.   Premier concours québécois dont l’évaluation, lors du déroulement, est assurée à parts égales par un jury formé de membres de l’industrie musicale et le public, Les Francouvertes se tiennent à Montréal, au Lion d’Or (préliminaires et demi-finales) et au Club Soda (finale). Elles comptent sur l’appui essentiel de SiriusXM à titre de présentateur officiel. Au fil des ans, Les Francouvertes se sont positionnées comme un concours-vitrine événementiel et rassembleur, comme en témoignent les multiples nominations dans la catégorie Événement de l’année à l’ADISQ et le Félix remporté en 2012. De nombreux artistes ont su profiter de cette mise en lumière offerte par le concours-vitrine de toutes les musiques, parmi eux : Loco Locass, Les Cowboys Fringants, Ivy, Les Breastfeeders, Caféïne, Dany Placard, DobaCaracol, Karkwa, Les Goules, Damien Robitaille, Alexandre Belliard, David Marin, Gatineau, Benoit Paradis, Ariel, Alfa Rococo, La patère rose, Canailles, Chantal Archambault, Caloon Saloon, Monogrenade, Hôtel Morphée, Philémon Chante, Bernard Adamus, Alex Nevsky, Karim Ouellet, Anique Granger, Chloé Lacasse, Michèle O, Tire le coyote, Mehdi Cayenne, Sarah Toussaint-Léveillé, Francis Faubert, Gazoline, Les sœurs Boulay, Les Hay Babies, VioleTT Pi, Samuele, Les Hôtesses d’Hilaire, Antoine Corriveau, Dead Obies, Philippe Brach, Charles-Antoine Gosselin, Rosie Valland, Émile Bilodeau, Dylan Perron et Élixir de Gumbo, Fuudge, Sarahmée, Mon Doux Saigneur, Vulvets, La Famille Ouellette, Les Louanges, Lydia Képinski, CRABE, Lou-Adriane Cassidy, LaF, Gabriel Bouchard, zouz, Laura Babin et, plus récemment, P’tit Belliveau et les Grosses Coques, Alex Burger, O.G.B et plusieurs autres. Pour consulter la liste complète. N’hésite plus, tu es à quelques clics de poser un geste qui pourrait changer ton parcours professionnel. Tu as jusqu’au 23 octobre pour t’inscrire.

16 octobre 2019

PARTICIPEZ À LA SEMAINE DES BIBLIOTHÈQUES PUBLIQUES

PARTICIPEZ À LA SEMAINE DES BIBLIOTHÈQUES PUBLIQUES

Dans le cadre de la Semaine des bibliothèques publiques quise tiendra du 19 au 26 octobre, la bibliothèque Roland-LeBlanc vous invite à de nombreuses activités.Le dimanche 20 octobre à 10 h, l’atelier sur l’initiation à la base de données Généalogie Québecprésenté par Denise Daigle vous permettra de découvrir la richesse de cette base de données, accessible àla bibliothèque comme à la maison.Le mardi 22 octobre de 18 h 30 à 20 h 30, il y aura une séance de signature avec Carole Laliberté pourson nouveau livre intitulé Si le chapeau te fait.Le mercredi 23 octobre à 19 h 30, ne manquez pas une soirée hautement divertissante avecBill Marchesin, auteur prolifique et l’un des conférenciers les plus captivants de sa génération. Dans saconférence intitulée L’art de dédramatiser les situations avec humour, il partagera ses secrets pour vousaider à vous libérer avec humour des situations qui contrôlent votre esprit et grugent votre énergie. La vieest vraiment trop courte pour s’empoisonner l’existence!Ces activités sont gratuites pour tous les membres et le nombre de places étant limité, les inscriptionssont obligatoires. Des frais de 5 $ s’appliquent pour les non-membres, sous réserve de places disponibles.Pour plus d’informations, communiquer avec le personnel de la bibliothèque au 450 461-8000, poste8500.

12 octobre 2019

Le Café-Théâtre de Chambly vous présente…

Le Café-Théâtre de Chambly vous présente…

Le Café-Théâtre de Chambly débute fièrementl’automne en vous présentant l’irrésistible comédie Le Dîner de cons de Francis Veber. La production sera mise en scène par Jean-François Lallier-Roussin et sera à l'affiche du13 septembre au 12 octobre, tous les vendredis et samedis à 20 h.La réputation de cette pièce n’est pas à refaire, il est donc conseillé de réserver tôt afinde vous assurer une place au sein de notre précieuse assistance.Résumé de la pièceUn tour de reins en prenant une douche et la soirée de Pierre Brochant, grand éditeurparisien, se trouve gâchée. Ce n'est pas de veine : nous sommes mercredi et chaquemercredi, Brochant et ses amis organisent un dîner de cons. Le principe est simple :chaque participant amène un « con », en général un homme ayant un passe-tempsassez original et farfelu et, surtout, qui aime en parler pendant des heures, ledit conignorant totalement qu'on l'a invité pour se moquer de lui... À la fin de la soirée, lemeilleur con (ou plutôt celui qui l'a amené) reçoit une palme. Et ce qui chagrineBrochant plus que tout, c'est que ce soir-là, il avait déniché un champion du monde :François Pignon, fonctionnaire au ministère des Finances, fou de maquettes enallumettes.Malgré les protestations de sa femme Christine, Pierre a malgré tout invité Pignon àprendre l'apéritif avant d'aller au dîner. Mais ce qu'ignore l'éditeur, c'est que Pignonest une perle rare... prêt à tout pour rendre service et maître en catastrophes diverses et variées.

17 septembre 2019

Nomades ou itinérants Peuples en danger

Nomades ou itinérants Peuples en danger

À travers les oeuvres de l’artiste André Michel, l’exposition Nomades ou itinérants - Peuples en danger, aborde les enjeux liés à la présence d’Autochtones en situation d’itinérance dans la ville de Montréal. Depuis plus de 45 ans, le peintre André Michel travaille à mieux faire connaître les modes de vies passés et présents des Autochtones, en exposant ses oeuvres partout dans le monde. Ces dernières années, l’artiste s’intéresse plus particulièrement à certains Autochtones de la métropole, devenus des itinérants urbains. L’exposition présentée durant tout l’été 2018 à l’Écomusée du fier monde a connu un énorme succès. La Maison amérindienne de Mont-Saint-Hilaire a décidé de la programmer cet été jusqu’au dimanche 19 octobre 2019.Une démarche socialeAprès avoir longtemps côtoyé les Amérindiens nomades du Nitassinan (territoire ancestral du peuple innu situé dans l'Est du Canada), André Michel développe le projet d’aller à la rencontre des « nomades autochtones citadins ». Le processus d’industrialisation et d’urbanisation a créé de nouveaux types de nomadisme en ville. Il ne s’agit plus des nomades des forêts et rivières qui connaissent bien leur territoire, mais de ceux qui ont fui des situations difficiles dans leur communauté (familiale, décrochage scolaire, problème de santé mentale, abus, violences) avec l’espoir de trouver dans la cité un monde meilleur.A travers ses oeuvres, dessins à la sanguine ou peintures, André Michel invite à s’interroger sur la situation des itinérants autochtones citadins. Par les portraits, réalisés avec la complicité de ses modèles, il nous livre des témoignages éloquents de notre société, qui peuvent interpeller ou même déranger. Une exposition qui ne laisse pas indifférent !André MichelNé à Avignon, en France, André Michel voyage à travers le monde avant de venir exposer à Montréal pour la première fois en 1970. Reconnu aujourd’hui à travers le monde, André Michel est un artiste engagé. Son art n’a toujours qu’un but : redonner aux Autochtones leur fierté culturelle et le pouvoir collectif d’infléchir le cours de l’histoire.La Maison amérindienne, un musée de société Musée d’art et musée de société, La Maison amérindienne vous invite à explorer des volets méconnus des cultures autochtones. Vous y découvrirez entre autres les traditions amérindiennes de l’érable et arpenterez les sentiers d’une érablière patrimoniale désigné par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada comme lieu de référence national pour l’origine de l’acériculture.

29 août 2019

Fonds culturels de la ville de Beloeil 3 000 $ pour des projets artistiques

Fonds culturels de la ville de Beloeil 3 000 $ pour des projets artistiques

Dans le cadre d’une entente de développement avec le ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ), la Ville de Beloeil dispose d’un fonds culturel de 3000 $ visant à soutenir les projets novateurs et porteurs des artistes et des organismes sur son territoire. Pour l’année 2020, l’aide financière versée sous forme de subvention correspondra à 50 % des dépenses admissibles du projet et ne pourra excéder 3 000 $. Cet appel de dossiers, s’adresse aux individus ou aux organismes résidant ou possédant leur lieu de création ou leur entreprise à Beloeil. Les projets doivent : • respecter au moins une des quatre orientations du plan d’action culturel 2017-2020 ;• être novateurs et rassembleurs ;• contribuer au rayonnement artistique de la ville de Beloeil ;• se dérouler sur le territoire beloeillois ;• se réaliser dans les 12 mois suivants l’acceptation de la demande financière ;• impliquer la participation d’au moins une partie prenante (citoyen, commerçant, organisme, école…) ;• ne pas dédoubler des ressources, ou des projets existants. La sélection des projets se fera par un comité composé d’un élu, du directeur du Service loisirs, culture et vie communautaire et de la coordonnatrice à la culture. Seuls les dossiers complets seront examinés par le comité. Les projets seront évalués en fonction de plusieurs critères, dont : • la portée du projet sur la communauté (retombées, nombre de personnes) ;• la pertinence du projet par rapport à l’offre culturelle actuelle (le projet répond à un besoin du milieu, est complémentaire à l’offre actuelle, etc.) ;• le caractère innovant du projet ;• l’implication des nouvelles technologies. Les artistes intéressés doivent se rendre au loisirsculture.beloeil.ca, sous la section Artistes/Appels d’artistes afin deconsulter le document-cadre et modalitésainsi que télécharger et remplir le formulaire de dépôt de projet.Les documents peuvent être envoyéspar courriel à l’adresse culture@beloeil.ca ou par la poste à la Maison de la culture Villebon, 630, rue Richelieu, Beloeil, J3G 5E8. La date limite pour déposer un dossier de projet est le dimanche 27 octobre 2019.

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx